Industrie et commerce du bois et des produits dérivés.

Unité de mesures: les épaisseurs et les largeurs citées dans le texte sont exprimées en mm, contrairement aux longueurs qui sont mesurées en cm. Par exemple, les dimensions “27x100x240” décrivent plateau épaisseur 27 mm, largeur 100 mm et longueur 240 cm.

Autres dénominations: dans les dénominations, sont donnés les noms locaux ou familiers qui apparaissent sur les documents d'embarcation et qui en général sont acceptés dans le secteur du Bois. Ce fait revêt une importance toute particulière lorsque le nom est en langue étrangère et qu'il est le seul nom connu dans le pays d'origine. Outre au pays d'origine de toutes façons, la zone de production et le port d'embarcation sont aussi très importants: en effet, la qualité des bois de la même espèce varie selon les conditions locales, le taux de croissance, le climat, les méthodes d'abattage, la rapidité de conversion, le degré de sélection et la préparation de l'exportateur. Une ultérieure confusion est due au fait que beaucoup de pays regroupent des espèces apparentées du point de vue botanique et les mettent toutes sous le même nom. C'est en considérant tous ces facteurs que les opérateurs du secteur comptent de plus en plus sur la dénomination botanique pour identifier plus précisément les essences.

Aspect: l'aspect superficiel d'une essence est le résultat de l'interaction de différents éléments naturels: la différente densité existant entre les cellules du bois printanier et tardif, la quantité des anneaux annuels, les pigments et les autres substances colorantes renfermées dans la structure; la réaction des arbres aux sollicitations (tensions et compressions auxquelles ils sont soumis pendant toute la durée de leur existence), la torsion à proximité des nœuds, des excroissances, des branches. Toutes ces caractéristiques, ainsi que la diversité des types du fil et à la technique de coupe employée, donne origine à l'aspect.

Cortame: ce terme identifie les plateaux de longueurs réduites. Vu que les paramètres de référence varient selon le bassin de provenance des essences, il est impossible d'établir une valeur unique pour identifier un certain produit avec le terme de Cortame. Une valeur moyenne (et flexible au niveau commercial) peut être identifiée en 200 cm. Il est rappelé que, sauf exception, l'achat de cortame est possible pour n'importe quelle essence.

Poids moyen spécifique: le Poids spécifique (Poids volumique, Densité) du bois dépend de l'eau contenue (niveau d'humidité, moisture content) par unité de volume. Le chiffre fourni a été calculé en considérant un contenu moyen d'humidité de 12%. Le Poids spécifique du bois est fonction autant de son état (tronc enraciné plus ou moins dans le sol, scié, séché) que de l'environnement où il se trouve. Pour calculer le Poids Spécifique à un niveau différent de 12%, mais qui soit tout de même compris entre 5% et 25%, il est approximativement correct de le diminuer ou de l'augmenter de 0,5% pour chaque point en plus ou en moins du niveau d'humidité. Les densités des bois sont très variables même à l'intérieur de la même espèce botanique et pour cela une valeur moyenne a été prise comme référence. Le Poids spécifique peut être exprimé aussi en termes de Densité relative, qui exprime le Poids spécifique d'un volume donné d'une substance relativement au poids d'un volume d'eau égal. L'eau ayant un Poids spécifique à 1000 kg/m3 , la Densité relative est obtenue en rapportant le Poids spécifique du bois à cette valeur.

Selon leur densité, les bois commercialisés sont classifiés en classes différentes.

 

Densité

 

Poids spécifique (Densité relative) à
un contenu d'humidité de 12%

Exceptionnellement léger

Inférieur à 300 (0.3)

Léger

300 - 450 (0.3 – 0.45)

Moyen

450 - 650 (0.45 – 0.65)

Lourd

650 - 800 (0.65 – 0.80)

Très lourd

800 - 1000 (0.80 – 1.00)

Exceptionnellement lourd

1000 (1.0) ou supérieur


Pays
: bien que de nombreuses essences grandissent aussi dans des pays différents de celui d'origine, le terme fait référence au territoire qui constitue la source principale d'approvisionnement d'une certaine Espèce.

Durabilité: indique la capacité naturelle du bois à résister à l'attaque de champignons lorsqu'il est en contact avec la terre ou en présence de phénomènes de forte condensation, quand la pénétration de l'humidité peut dépasser 20%. Le bois utilisé à l'extérieur, mais qui n'est pas en contact avec la terre, aura une vie plus longue.

 

Durabilité normale du cortame

 

 

Vie approximative à contact avec la terre

Excellente

Supérieure à 25 ans

Bonne

15 – 25

Modérée

10 – 15

Faible

5 – 10

Nulle

Moins de 5 an

Fil: con indique par ce terme la formation naturelle des fibres du bois, c'est-à-dire la façon dont elles "courent" par rapport à l'axe principale de la grume. Il peut être identifié de différentes façons:

  • Droit: les fibres courent parallèlement à l'axe principal de l'arbre.
  • Croisé: les fibres ne sont pas parallèles à l'axe principal de l'arbre.
  • Entrelacé: les fibres forment une spirale qui va alternativement à gauche et à droite (la direction de la spirale change en quelques années).
  • Spiroïdal: les fibres se déplacent en spirale dans une unique direction, en produisant un aspect enroulé.
  • Ondulé: les fibres suivent une marche ondulée et irrégulière
  • Froncé: les fibres suivent une marche ondulée et irrégulière
  • Irrégulier: les fibres s'enroulent autour des nœuds et des autres irrégularités.
  • Diagonal: indique un défaut de fraisage dans les grumes à fils droits, qui se trouve aussi dans les planches sciées tangentiellement avec un fil spiroïdal


Emplois
: un sommaire des emplois typiques pour chaque type de bois est fourni comme guide et non comme liste exhaustive.

Façonnage: les classifications de résistance à la coupe et au chanfreinage des instruments font référence au matériel séché au four avec un contenu d'humidité égal à 12%. On indique la capacité des bois de résister aux vis et clous et exprime une évaluation des caractéristiques d'encollage qui peuvent être bonnes, variables ou difficiles.

Lustre
: c'est la capacité du bois de refléter la lumière, et donc d'avoir des surfaces brillantes. Les bois à grain compact et lisse ont un lustre plus important que ceux à grain grossier. Les surfaces radiales sont en général plus brillantes que celles sciées en direction tangentielle. La capacité du bois de fournir un brillant excellent n'est pas forcement liée à son degré de lustre.

Taches minérales: certains bois peuvent présenter des taches minérales noires ou brunies aussi bien lorsqu'ils sont au contact de composants ferreux à travers le terrain que lorsqu'ils sont utilisés dans des milieux humides. Ceci est dû à la réaction chimique entre le Fer et le tanin ou composés similaires (tels que les polyphénols) qui sont présents naturellement dans le bois. Les bois doux en général contiennent peu de tanin mais certaines espèces comme le Douglas et le Séquoia renferment de telles substances et peuvent être sujets à formation de taches.

Mouvement dans l'usage: le calcul se base sur la somme des mouvements tangentiels et radiaux compris entre 60% et 90% à 25°C, et correspond au mouvement et aux variations de dimensions du bois vieilli et sujet à des changements atmosphériques pendant son utilisation. Il faut noter que le retour pendant le vieillissement et le mouvement pendant l'utilisation ne sont pas directement liés: par exemple, un bois qui révèle des phénomènes importants de retrait lors de la phase de séchage pourrait faire enregistrer un mouvement léger pendant l'utilisation.

 

Type de mouvement

 

Variation en pourcentage

 

Léger

Inférieur à 3%

Moyen

3 – 4.5%

Élevé

Supérieur à 4.5%


Nom botanique
: chaque arbre a une classification botanique qui permet à tout le monde de l'identifier avec précision. Par exemple, la dénomination correcte du Noyer devrait comprendre:

Royaume Végétal
Division Angiospermae
Classe Dicotyledonae
Ordre Juglandales
Famille Juglandaceae
Genre Juglans
Espèce Regia

Dans la pratique seulement deux noms sont utilisés, le premier attribué au Genre le second à l'Espèce (Système Binôme). Dans l'exemple montré, le Noyer Européen devra donc être appelé Juglans Regia.

Perméabilité aux traitements de protection: le bois soumis au traitement de protection, à condition d'être effectué correctement, dure normalement plus longtemps que le bois naturel le plus durable. Le bois qui présente une face extérieure d'aubier perméable est à préférer par rapport aux bois durs qui en général sont moins réceptifs aux traitements de protection. Les classifications les plus utilisées sont:

  • Perméable: peut être pénétré complètement aussi bien par les procédés à froid que ceux à chaud, réalisés à l'air libre.
  • Faiblement résistant: une pénétration latérale est assez facile (jusqu'à 18 mm en 3 heures environ).
  • Résistant: pénétration difficile au-delà des 6 m même après une longue période de traitement
  • Extrêmement résistant: ne peut être pénétré qu'après une phase de pressurisation prolongée.


Propriété de flexion: il s'agit du rayon minimum de courbure avec lequel un pourcentage modéré de flexions sans défauts peut être réalisé, sur des sections de 25 mm soumises à la vapeur saturée, à pression atmosphérique, pendant au moins 45 minutes avant l'opération de flexion.

Rayon de courbure avec lequel les ruptures, lors de la flexion, ne devraient pas dépasser 5% (mm)

 

Classification propriétés de flexion

 

Inférieur à 150

Très bonne

150 – 250

Bonne

260 – 500

Modérée

510 – 750

Faible

Supérieur à 750

Très faible

Propriétés mécaniques: la connaissance des propriétés mécaniques déterminées est nécessaire pour pouvoir déterminer la résistance et la capacité d'une espèce pour un emploi particulier. Ce sont:

  1. Résistance maximale à flexion demandée pour la flexion transversale
  2. Rigidité, ou module d'élasticité, indispensable pour déterminer la résistance d'un contreplot ou d'un poteau long.
  3. Résistance au heurt de charges appliquées à l'improviste.
  4. Résistance à la compression parallèlement au fil qui détermine la capacité de résister à des charges sur le fil de tête, très important quand le bois est employé comme étais ou poteaux courts.

Classification avec une humidité de 12%

Resistance à flexion

(N/mm2)

Rigidité (KN/mm2)

Résistance maximale à compression (N/mm2)

Résistance au heurt (m)

Très basse

Inférieur à 50

Inférieur à 10

Inférieur à 20

Inférieur à 0.6

Basse

50 - 85

10 - 12

20 - 35

0.6 – 0.9

Moyenne

85 – 120

12 – 15

35 – 55

0.9 – 1.2

Élevée

120 – 175

15 - 20

55 - 85

1.2 – 1.6

Très élevée

Supérieur à 175

Supérieur à 20

Supérieur à 85

Supérieur à 1.6

Vieillissement: le taux de séchage est basé sur le temps nécessaire pour sécher au four des planches à épaisseur 25 mm, en partant de l'état frais, jusqu'à l'obtention d'un contenu d'humidité de 12%. La vitesse de séchage varie selon le type d'essence et de l'épaisseur.

Coupe tangentielle: la coupe du fût est effectuée en direction tangentielle par rapport aux anneaux annuels qui forment, avec la ligne de coupe, un angle supérieur ou égal à 45 degrés. Avec ce type de coupe, on obtient l'effet Fiammato (Flammé).

Coupe radiale: la ligne de coupe forme un angle à 90° avec les anneaux annuels et court parallèlement aux rayons. Le fût est d'abord scié en sections grandes environ un quart du fût permettant d'obtenir l'effet Rigatino (Rubané).

Grain: lle grain de la surface du bois résulte de la différence entre les dimensions des pores et la largeur et quantité des rayons. Les bois avec des veinures larges et des rayons amples ont un grain grossier, alors que ceux avec des veinures étroites et des rayons minces ont un grain fin. En parlant des bois Doux (résineux), le grain est le résultat de la différence entre les zones du bois printanier et celles du bois tardif, alors que pour les bois Durs (Feuillus), le grain est défini régulier en présence de pores diffus, irrégulier en présence de pores à anneau.